Bruxelles-Ville
Saint-Gilles
Accessible en permanence
Plaine de jeux
Accès pour personne à mobilité réduite

Autour de la Porte de Hal, à la demande des riverains, un parc a été progressivement constitué au fur et à mesure qu’étaient aménagées en sous-sol les infrastructures nécessaires à cet axe important de pénétration dans Bruxelles.

Depuis janvier 2003, l’ambition a été de transformer et adapter cet espace vert « routier » en parc plus « champêtre ».

Le site s’étire en croissant de lune. Côté gare du Midi, son extrémité a été traitée sous la forme d’une placette au centre de laquelle trône un grand bassin circulaire. Un deuxième point d'eau se trouve au pied du bâtiment, pour rappeler l'ancien étang qui occupait le même endroit. L’édifice est entouré de quelques vieux arbres qui font la transition vers les parties plus contemporaines dans le haut du parc.

On y trouve une succession d’espaces différents : allées bordées de bancs traversant des pelouses et de petits buissons, esplanade quadrillée de platanes, aire de jeux, terrain de sport, etc.

Heures d’ouverture

Accessible en permanence

Le service de gardiennage est assuré 7 jours sur 7 par un ou plusieurs gardiens selon le canevas suivant :

  • du 1er octobre au 31 mars, de 8h15 à 17h30;
  • du 1er au 30 avril, de 8h15 à 18h30;
  • du 1er mai au 31 août, de 8h15 à 20h30;
  • du 1er septembre, de 8h15 à 19h30.

Contacts

Une question, un problème, adressez-vous pendant les heures de surveillance aux gardiens du parc.
Bruxelles Environnement : 02 / 775 75 75, info@environnement.brussels

Entrées

Le parc de la Porte de Hal se situe sur le territoire de la commune de Bruxelles à la pointe du pentagone et à la limite de Saint-Gilles. De nombreux accès sont aménagés depuis les boulevards du Midi et de Waterloo et les avenues de la Porte de Hal et Henri Jaspar.

Transports en commun
BUS : 212, 27, 48 (arrêt(s) : Hôpital Saint-Pierre, Porte de Hal)
METRO : 2, 6 (arrêt(s) : Hôtel des Monnaies, Porte de Hal)
TRAM : 3, 4, 51 (arrêt(s) : Porte de Hal)

Terrain multisports (goals, panneaux de basket + marquage au sol pour le tennis et le volley-ball), bac à sable pour les plus petits, lampadaires, bancs, poubelles.

Plaine de jeux
Accès pour personne à mobilité réduite

Le parc de la Porte de Hal est le résultat de très nombreux débats entre l’Administration des Routes et divers comités de quartier pour le réaménagement de ce coin de Bruxelles défiguré par les importants travaux d’infrastructures dont il fit l’objet dans les années 80 : construction d’un tunnel routier sous la Porte de Hal, d’une station de métro, d’un vaste parking souterrain…

Il fut ainsi conçu par morceaux, sans réel plan d’ensemble, au fur et à mesure de l’achèvement de chacune de ces réalisations.

Depuis janvier 2003, les services de Bruxelles Environnement en ont repris la gestion avec l’ambition de transformer et adapter cet espace vert « routier » en parc plus « champêtre ».

Monuments

La Porte de Hal
Elle est la seule porte intégrée dans la deuxième enceinte de la ville de Bruxelles (1357-1383), encore en place aujourd’hui. Elle dut son salut en 1782 (date à laquelle la deuxième enceinte fut démantelée), à son statut de prison.

Utilisée à différentes fins (grenier à grains, temple luthérien, prison, dépôt d’archives), elle devint en 1847 l’un des premiers musées d’Europe : « Le Musée royal d’Armures, d’Antiquités et d’Ethnologie », soit, l’ancêtre des actuels Musées royaux d’Art et d’Histoire.

L’architecte Henri Beyaert, chargé de sa restauration en 1868, transforma la bâtisse médiévale en château néogothique. En 1976, pour des raisons de sécurité, il fallut fermer le bâtiment et transférer la collection d’armes et d’armures médiévales qui s’y trouvait au Musée de l’Armée au Cinquantenaire.

Après son classement par les Monuments et Sites (1990), la Porte de Hal et ses abords firent l’objet d’une importante campagne de fouilles, puis d’une restauration qui permet aujourd’hui de mieux visualiser les fonctions primitives de l’édifice.

La fontaine de distribution d’eau
Cette fontaine qui se trouvait initialement dans l’impasse de Borgendael (ancienne rue du Jeu de Paume), a été installée à l’entrée du parc de la Porte de Hal en 1991.

Deux canons
Ils rappellent l’origine militaire et défensive de la Porte de Hal, mais aussi le fait qu’elle ait été un musée d’armes et d’armures.

Sculpture

Pèlerin (1999)
Sorte de menhir d’inspiration celte due au sculpteur espagnol Manolo Paz, la pierre levée érigée dans le parc à proximité de la Porte de Hal, a été offerte à la Région de Bruxelles-Capitale par la Xunta de Galice (la Communauté autonome de Galice). Il s’agit d’un hommage au pèlerin anonyme en route vers Saint-Jacques de Compostelle. C’était en effet de la Porte de Hal que repartaient les pèlerins pour Saint-Jacques qui avaient transité par Bruxelles.

Musée

Musée de la Porte de Hal
Depuis sa réouverture au public au début des années 90, la Porte de Hal est devenue un musée consacré à l’histoire et aux traditions de la ville de Bruxelles. Elle fait partie des Musées royaux d’Art et d’Histoire qui, sur ce thème, y organisent des expositions temporaires.

Après les travaux de restauration de la façade et les aménagements intérieurs effectués au cours de l’année 2007, le musée de la Porte de Hal accueillera aussi « Septentrion », une exposition permanente sur l’histoire des remparts de Bruxelles.

Faune
mésange à longue queue
tarin des aulnes
pigeon ramier
corneille noire
rougegorge familier
faucon pèlerin
épervier d'europe
pinson des arbres
geai des chênes
goéland argenté
ouette d'egypte, oie d'egypte
bergeronnette des ruisseaux
mésange charbonnière
moineau domestique
pouillot véloce
pie bavarde
piéride du chou
accenteur mouchet
perruche à collier
tourterelle turque
étourneau sansonnet
fauvette à tête noire
troglodyte mignon
grive mauvis
merle noir
vulcain
rousserolle effarvatte
Flore
cirse des champs
iris jaune
alliaire