Schaerbeek
Accessible en permanence
Accès pour personne à mobilité réduite

A deux pas de la gare du Nord et du quartier des affaires bruxellois, l’aménagement progressif de l’espace Gaucheret a initié et accompagné la restauration urbaine et sociale d’un quartier populaire de Schaerbeek resté longtemps à l’état de « no man’s land ». Très minéralisé en réponse à son environnement immédiat, mais aussi d’une grande sobriété, il table sur la multifonctionnalité et le caractère ludique de ses équipements et de ses aménagements.

Heures d’ouverture

Accessible en permanence

Un service de gardiennage est assuré 7 jours sur 7 par un ou plusieurs gardiens selon le canevas suivant :

  • du 1er octobre au 31 mars, de 8h00 à 17h45;
  • du 1er au 30 avril, de 8h00 à 18h45 ;
  • du 1er mai au 31 août, de 8h00 à 20h45;
  • du 1er au 30 septembre, de 8h00 à 19h45.

Contact

Une question, un problème, adressez-vous aux gardiens animateurs lorsqu’ils sont présents sur le site. Leur local se situe, 88 rue Gaucheret.

Bruxelles Environnement : 02 / 775 75 75, info@environnement.brussels

Entrées

A Schaerbeek, l’espace Gaucheret s’étire entre les rues Gaucheret et Jolly. La rue Rogier ferme le périmètre au sud, la place Gaucheret au nord.

Transports en commun
BUS : 218, 47, 58 (arrêt(s) : Glibert)
TRAM : 25, 3, 32, 55 (arrêt(s) : Thomas)

Espaces de jeux

La fontaine ludique

Avec son fond d’eau permanent, ses jets de hauteurs variables et ses brumisateurs, la fontaine ludique est, en été, la véritable attraction de l’espace Gaucheret, sorte de piscine publique à ciel ouvert. 

La dalle multifonctionnelle

Vaste espace de béton, la dalle offre sa structure lisse et plane à une multitude d’activités de loisirs : football, basket-ball, volley-ball, badminton, roller, concerts et autres événements plus ponctuels.

Les plaines de jeux

Plus spécifiquement destinée aux 5-8 ans, la grande plaine de jeux est installée dans une zone sablée et ouverte. Equipements classiques (tourniquet, toboggan, balançoires), mais au design « fun » et contemporain.
La seconde, plus ancienne, comprend sur un sol en caoutchouc coulé, deux ressorts, un tourniquet et un petit toboggan. Ouverte aux 3-7 ans, elle est délimitée par de petits murets qui servent à la fois de clôture et de bancs. 

Accès pour personne à mobilité réduite

L’histoire de l’espace Gaucheret est intimement liée à celle du quartier Nord de Bruxelles, un territoire d’une cinquantaine d’hectares encadré par la gare du Nord et les lignes du chemin de fer, la petite ceinture et le canal Bruxelles-Willebroek. Lorsqu’au début du 19e siècle la seconde enceinte de Bruxelles est démolie, le noyau urbain trop à l’étroit dans le pentagone gagne le nord, s’adossant aux axes de liaison existant : la chaussée d’Anvers, les bords de Senne, le canal puis, plus tard, les abords de la première gare bruxelloise. Le mouvement s’intensifie après 1860, maisons de maître ou ouvrières, ateliers et magasins se construisant le long d’un nouveau réseau de voiries à la morphologie très symétrique, tandis qu’un grand nombre d’établissements industriels s’implantent non loin du canal et de la Senne. Jusque dans les années 30, il règnera dans ce quartier populaire une intense activité. 

Le déplacement vers le nord des installations portuaires, les grands travaux de la jonction Nord-Midi et, plus tard, la construction du viaduc du Boulevard Léopold II dans la perspective de l’expo 58, seront à l’origine de l’exode progressif des populations locales. Ainsi, petit à petit, le quartier du Nord va se marginaliser. 

Dans les années soixante, la rénovation complète du quartier est envisagée. C’est dans ce contexte qu’est présenté aux autorités locales le plan Manhattan : un projet mégalomane inspiré du modèle américain prévoyant la construction d’une soixantaine de tours sur une vaste dalle artificielle sous laquelle s’organiseront toutes les circulations automobiles. Pour attirer les investisseurs et préparer le terrain, les pouvoirs publiques procèdent à l’expropriation et à la démolition rapide de nombreux bâtiments, voire d’îlots entiers : 28 rues seront ainsi rasées et près de 10.000 personnes déplacées (la démolition des deux îlots sur lesquels l’espace Gaucheret est établi date de cette époque). La crise économique, la résistance de la population, la saturation du marché immobilier des bureaux et la difficulté de gérer un projet de cette envergure le condamneront à plus ou moins brève échéance.
Pendant plus de 20 ans, le quartier offrira dès lors aux regards, un décor de terrains vagues et de voiries inachevées.

Dans la dernière décennie du 20e siècle, profitant d’une situation économique plus favorable et d’un réel besoin de bureaux, ce fameux quartier des affaires verra enfin le jour de part et d’autre des boulevards Albert II et Simon Bolivar, mais dans des proportions et des contours plus conformes aux normes urbaines d’aujourd’hui. Profitant de ce mouvement, la Commune de Schaerbeek et la Région bruxelloise envisagent alors le réaménagement d’une partie du quartier Gaucheret, classé en zone d’intérêt régional et situé à la limite septentrionale du quartier Nord. L’objectif, sur les quelque 7 hectares du site, est d’en faire une zone tampon permettant d’articuler dans un contexte de cohésion territoriale et sociale, deux quartiers très différents : celui des affaires implanté autour de la gare du Nord avec ses tours et son apport journalier de travailleurs et le quartier populaire et résidentiel Masui avec son habitat traditionnel et sa population multiculturelle. Sont ainsi prévus des logements moyens, des commerces, des équipements d’intérêt collectif (crèche, maison des citoyens), un parc et le réaménagement des voiries et de la place Gaucheret.

Mobilier design

Limbe

Prix du public lors de l’édition 2008 du concours Park Design, cet objet mobile reprenant le vocabulaire du hamac, du trampoline et de la balançoire a été installé en 2010 à l’entrée de l’espace Gaucheret, pour être visible depuis le boulevard du Roi Albert II. Création de Jean Garcin – équipe Start XXI, « Limbe » a une vocation ludique invitant ceux qui l’approchent à trouver eux-mêmes leurs modes d’utilisation puisque la courbure de l’anneau se balance selon le placement de ceux qui l’utilisent.

L’espace Gaucheret est fortement minéralisé car, conçu avant tout comme un espace public, sa fonction première est récréative. En outre, il a et aura à subir une pression de plus en plus importante en terme d’occupation. Pour ces raisons, seuls quelques arbres et des buttes de gazon introduisent dans le décor des éléments végétaux.

Du côté de la rue Gaucheret, la promenade arborée est composée de frênes aux coloris d’automne chatoyants. Dans un souci de continuité, cette même essence se retrouve aussi dans les rues environnantes. Tout comme dans la partie de l’espace Gaucheret contigüe au boulevard du Roi Albert II où l’on a planté les mêmes Gleditsias que sur le boulevard.

Faune
pigeon ramier
corneille noire
mésange charbonnière
moineau domestique
grand cormoran, grand cormoran atlantique
étourneau sansonnet
merle noir