Square Armand Steurs

Un aménagement typique de l’entre-deux-guerres
Saint-Josse-ten-Noode Schaerbeek

A propos de cet espace vert

Situé à l’est de Saint-Josse-Ten-Noode, dans la partie la plus tardivement urbanisée, ce square illustre parfaitement le style des aménagements paysager et urbain de l’entre-deux-guerres.

Il porte le nom de celui qui fut le  bourgmestre de Saint-Josse-Ten-Noode entre 1885 et 1899, et qui joua un rôle primordial dans l’acheminement de l’eau dans les faubourgs de Bruxelles.

Le square a été conçu à partir de quatre éléments décoratifs : l’arbre du Centenaire et le mémorial à Armand Steurs dans la partie haute, et une fontaine ainsi qu’une imposante sculpture de Guillaume Charlier dans la partie basse, plus large, constituée d’une longue pelouse.

La déclivité y étant grande, on imagina un jeu subtil de pentes et d’escaliers.

Infos pratiques

Heures d’ouverture

Le parc est accessible au public tous les jours, selon l’horaire suivant:

  • du 01 septembre au 31 mars, de 10h00 à 18h00;
  • du 01 avril au 31 août, de 09h00 à 21h00;

Passages occasionnels des gardiennes et gardiens de parc.

Une question, un problème?

  • Pendant les heures de surveillance, adressez-vous aux gardiennes ou gardiens de parc.
  • Pendant les heures de bureau, Service des Espaces verts de la commune de Saint-Josse : 02 220 26 33 ou gkeljmendi@sjtn.brussels.
  • Les amis du square Armand Steurs asbl : 02 218 25 78.
  • En cas d’urgence, zone de Police Bruxelles Nord : 02 249 22 11.

Entrées

Les grilles d’entrée du square Armand Steurs se trouvent rue des Moissons, rue du Moulin et avenue Paul Deschanel à Saint-Josse-Ten-Noode.

Transports en commun

BUS : 61 (arrêt(s) : Fuss, Steurs)

Aménagements

  • Accès pour personne à mobilité réduite

Fontaines et bassins, escaliers, bancs, poubelles, réverbères, grilles, balustrades.

Nature

Les arbres et arbustes, les haies, les fleurs ont été choisies pour leur vigueur, mais aussi pour que la floraison des unes succèdent à celle des autres.

Une dizaine d’arbres du square sont considérés par la Région bruxelloise comme des arbres remarquables. Ainsi les deux robiniers faux-acacia (Robinia pseudoacacia) disposés à proximité de l’entrée du square côté boulevard des Quatre Journées ; l’imposant févier d’Amérique (Gleditsia triacanthos) se trouvant non loin de la sculpture de Charlier ; en face une petite aubépine à deux styles (Crataegus laevigata) et puis, un catalpa rougeâtre (Catalpa x erubescens), un tilleul à larges feuilles (Tilia platyphyllos), un érable plane (Acer platanoides), un hêtre (Fagus sylvatica) et un marronnier à fleurs rouges (Aesculus carnea).

 

 

Faune

accenteur mouchet
canard colvert
choucas des tours
corneille noire
étourneau sansonnet
fauvette à tête noire
geai des chênes
héron cendré
merle noir
mésange à longue queue
mésange bleue
mésange charbonnière
moineau domestique
perruche à collier
pie bavarde
pigeon ramier
pouillot véloce
rougegorge familier
sittelle torchepot
tourterelle turque
troglodyte mignon

Histoire

Qui est Armand Steurs ?

Sénateur libéral et conseiller provincial, Armand Steurs fut avant tout bourgmestre de Saint-Josse-Ten-Noode entre 1885 et 1899. Au cours de son mayorat, il fut confronté à un problème épineux : celui de l’alimentation en eau de qualité des faubourgs de Bruxelles.
Les sources, les puits et les fontaines publiques bruxelloises ne suffisant plus à couvrir les besoins, la Ville de Bruxelles exerça vis-à-vis des communes limitrophes un monopole sur la distribution d’eau qui devint intolérable.
 
Pour y remédier, Armand Steurs créa en 1891 la Compagnie intercommunale bruxelloise des eaux. Elle était chargée d’amener dans les communes partenaires, une eau de distribution de qualité en provenance du bassin du Bocq (situé dans le Namurois). L’entreprise fut longue et difficile, mais en janvier 1899, à la grande satisfaction de tous, l’eau du Bocq coulait à Saint-Josse.
 
Quand dix mois plus tard Armand Steurs mourut, le Conseil communal décida de débaptiser la place des Milices et de l’appeler « place Armand Steurs » en l’honneur de son bienfaiteur. Située dans l’est de Saint-Josse, la place des Milices était alors un terrain d’environ un hectare bordé de « montagnes » de sable provenant du passage de la ligne de chemin de fer du Luxembourg, du terre-plein à un tracé en tranchée (mais toujours à ciel ouvert).
 
La garde civique de Saint-Josse l’utilisait comme terrain de manoeuvres et la Commune comme esplanade des fêtes.
 
En cette fin du 19e siècle, la zone commençait à s’urbaniser et les contours de la place des Milices se construisaient petit à petit. Toutefois, avec la trouée du chemin de fer qui la lacérait, la place était peu attirante et l’absence d’aménagement urbain freinait la construction de son pourtour.
 
Au début du 20e siècle, les édiles communaux et la population demandèrent le voûtement du chemin de fer, mais il faudra près de 30 ans pour que le projet aboutisse. A peine le Ministère des Transports eut-t-il signifié son accord pour la mise sous terre du chemin de fer (nous étions en 1930), que le Conseil communal de Saint-Josse entama les réflexions concernant l’aménagement d’un square sur la place laissée depuis si longtemps à l’abandon.
 
C’est l’architecte et urbaniste Eugène Dhuicque, natif de Saint-Josse, qui fut chargé de sa conception. Il choisira le paysagiste Jules-Gustave Janlet pour les plans des plantations. Le 3 juillet 1932, le square Armand Steurs était inauguré en grande pompe.

Le square connaîtra par la suite plusieurs incidents qui provoqueront son dépérissement. D’abord en novembre 1944, la chute d’une bombe (il faudra plusieurs années pour restaurer la partie abimée). Puis, en 1961-1962, les travaux de pose du collecteur du Maelbeek qui éventreront toute la partie basse du square.

La restauration du site à l’identique ne sera jamais terminée. Enfin, un manque cruel de moyens qui, associé au vandalisme, affectera l’entretien du parc. En 1986, il était dans un tel état, qu’une restauration s’imposa d’urgence.

La SA R.PECHERE+PARTNERS ne rétablira pas le square dans son état original, mais cherchera plutôt à évoquer en y ajoutant quelques éléments neufs (comme les grilles de clôture et la suppression de la voirie qui le traversait) l’identité du lieu voulue par Eugène Dhuicque.

Le square Armand Steurs sera classé comme site en 1993.

Patrimoine

Monument

L’arbre du centenaire

Dominant la fontaine de la Source, le tilleul planté par les autorités communales de Saint-Josse-Ten-Noode à l’occasion du centenaire de la Belgique, a été mis architecturalement en valeur lors de la création du square.

Se trouvant au point culminant de la partie basse du site, il est encadré par un exèdre ou banc circulaire en pierre bleue surmonté de colonnades de style antique, dont l’entablement porte l’inscription : « Saint-Josse-Ten-Noode défend son autonomie mais participe aux ententes intercommunales ». L’architecte Dhuicque exprima par cette construction, certes traitée de manière moderne, son goût pour l’Antiquité gréco-latine.

Sculptures

La source (1901)

Pour saluer l’arrivée de l’eau du Bocq à Saint-Josse, la toute jeune Société intercommunale des eaux offrit à Armand Steurs son président, mais aussi bourgmestre de la commune, une jolie statuette en bronze réalisée par le sculpteur Julien Dillens (1849-1904). Ce nu féminin aux allures d’une Vénus élevant une corne d’abondance, était présenté comme une allégorie des eaux du Bocq.

Au moment de la réalisation du square, l’architecte Dhuicque proposa que la statuette devienne le modèle d’une version monumentale en bronze doré destinée à constituer l’un des temps forts du square. Posée sur un socle en pierre bleue décoré de boucs cracheurs d’eau (« bocq » en wallon et « bok » en néerlandais signifiant « bouc ») sculptés par Albert De Raed (1875-1939), elle devint ainsi l’élément décoratif d’une fontaine.

Les carriers (1909)

Sculpteur belge réaliste Guillaume Charlier (1854-1925) a privilégié dans son oeuvre les sujets liés au labeur des petites gens. C’est le cas ici avec « Les carriers », imposant monument en petit granit de Sprimont, montrant des ouvriers tirant ou poussant un énorme bloc de pierre.

Cette oeuvre tout en mouvement ne fut pas réalisée à l’origine pour le square. Elle faisait partie de la collection personnelle du sculpteur qui, à sa mort, fit de sa commune, Saint-Josse-Ten-Noode, le légataire de son oeuvre. Lorsque se concrétisa le projet de réalisation du square Armand Steurs, le monument y trouva tout naturellement son écrin.

Le mémorial Armand Steurs (1909)

Sur un large socle en pierre bleue situé en lisière nord du square, un médaillon à l’effigie d’Armand Steurs reprend l’inscription suivante : « Au promoteur / de la première / intercommunale / bruxelloise / Armand Steurs / 1885 Bourgmestre 1899 / de Saint-Josse-Ten-Noode ». Joseph Kemmerich en est l’auteur.

Les fontaines

En pierre ou en bronze, de formes géométriques stylisées, les trois fontaines et bassins qui complètent le mobilier architectural du square Armand Steurs, sont d’inspiration orientale et de style Art déco.

Une exposition de sculptures est organisée dans le square tous les ans, au mois de septembre, par l'asbl « Les Amis du square Armand Steurs ».

Infos pratiques

Heures d’ouverture

Le parc est accessible au public tous les jours, selon l’horaire suivant:

  • du 01 septembre au 31 mars, de 10h00 à 18h00;
  • du 01 avril au 31 août, de 09h00 à 21h00;

Passages occasionnels des gardiennes et gardiens de parc.

Une question, un problème?

  • Pendant les heures de surveillance, adressez-vous aux gardiennes ou gardiens de parc.
  • Pendant les heures de bureau, Service des Espaces verts de la commune de Saint-Josse : 02 220 26 33 ou gkeljmendi@sjtn.brussels.
  • Les amis du square Armand Steurs asbl : 02 218 25 78.
  • En cas d’urgence, zone de Police Bruxelles Nord : 02 249 22 11.

Entrées

Les grilles d’entrée du square Armand Steurs se trouvent rue des Moissons, rue du Moulin et avenue Paul Deschanel à Saint-Josse-Ten-Noode.

Transports en commun

BUS : 61 (arrêt(s) : Fuss, Steurs)

Autres espaces verts à proximité

  • Parc de Liedekerke

    • Accès pour personne à mobilité réduite
    • Plaine de jeux

    Entre les rues de Saint-Josse et de Liedekerke, à deux pas de la place Saint-Josse, un espace vert « enfants admis » a envahi l’intérieur d’un îlot dans ce quartier très urbanisé.

    L’agrandissement du site, grâce à l’acquisition de 8 ares supplémentaires, a permis le réaménagement complet du parc en...

  • Square Frick

    • Accès pour personne à mobilité réduite
    • Plaine de jeux

    Square de forme triangulaire, le site s’appelait « Jardin de l'Observatoire », avant qu’il ne soit dédié à l'ancien bourgmestre de Saint-Josse, Henri Frick.

  • Parc Rasquinet

    • Plaine de jeux
    • Potager

    Le parc Rasquinet est situé en intérieur d’îlot à coté de la rue Josaphat. C’est un espace vert polyvalent de quelques 40 ares avec des infrastructures comme un terrain multisport et une aire de jeux pour les enfants. Le saviez-vous : le parc Rasquinet a été aménagé sur le site d’une usine de...