Parc Roi Baudouin

Une gestion différenciée pour des espaces très contrastés
Ganshoren Jette
îlot de fraicheur natura 2000 promenade verte

A propos de cet espace vert

Le parc s’étire dans la vallée du Molenbeek et constitue un ensemble de paysages semi-naturels et de zones plus récréatives. Il est intégralement repris en zone Natura 2000.

La première partie du site englobe le jardin du Sacré-Cœur et le fond de la vallée du Molenbeek. Son aménagement en a fait un parc paysager classique où alternent pelouses, étangs, massifs horticoles, bois et peupleraie. Le bois de Dieleghem est voisin sur son flanc nord.

Dans la deuxième partie, un étang a été créé. Dans un souci écologique, ses berges furent restaurées pour y implanter une végétation aquatique typique.

La troisième partie du lieu est caractérisée par une zone de parc  autour du chalet du Laerbeek , des prairies, le verger, la ferme pédagogique de Jette, le site de la villa gallo-romaine  Il est parsemé de sources et sillonné de petits chemins pittoresques.

Sont immédiatement juxtaposés le bois du Laerbeek, la réserve naturelle du Poelbos et la réserve naturelle du marais de Jette.

Plusieurs aires de jeux ont été récemment implantées dans les trois parties du parc.

Infos pratiques

Heures d’ouverture

Le parc est accessible au public tous les jours, selon l’horaire suivant:

  • du 01 novembre au 28 février, de 07h00 à 19h00;
  • du 01 mars au 30 avril, de 06h00 à 21h00;
  • du 01 mai au 30 août, de 06h00 à 22h00;
  • du 01 septembre au 31 octobre, de 07h00 à 20h00;

Présence régulière des gardiennes et gardiens de parc.

Une question, un problème?

  • Pendant les heures de surveillance, adressez-vous aux gardiennes ou gardiens de parc.
  • Pendant les heures de bureau, Bruxelles Environnement : 02 775 75 75 ou info@environnement.brussels
  • En cas d’urgence, la zone de police de Bruxelles-Ouest : 02 412 12 12.

Entrées

  • Partie I : avenue du Sacré-Coeur, chaussée de Wemmel, rue Eugène Toussaint, rue Valère Broekaert et rue Bonaventure.
  • Partie II : rue Eugène Toussaint, avenue de l’Exposition et rue Antoine Baeck.
  • Partie III : avenue de l’Exposition, avenue du Laerbeek et Petite rue Sainte-Anne.

Transports en commun

BUS : 14, 53 (arrêt(s) : Bonaventure, Crocq, Jette Gare, Lorge) - 88 (arrêt(s) : Crocq, Jette Gare, Lorge) - 13, 84 (arrêt(s) : Bonaventure, Eugène Toussaint, Le Roux, Reniers)
TRAM : 9 (arrêt(s) : Exposition) - 19 (arrêt(s) : Jette Gare)

Aménagements

  • Accès pour personne à mobilité réduite
  • Fontaine d'eau potable
  • Guinguette
  • Plaine de jeux
  • Table de pique-nique
  • Zone chiens sans laisse
  • Partie I : zones de regroupement (gradins), terrain multisports , aires de jeux , aire de jeux informelle (speelbosje), piste cyclable,  bancs, poubelles.
  • Partie II : plaine de jeux , piste cyclable, pontons, bancs, poubelles.
  • Partie III : plaine de jeux (7-12 ans), aire de jeux (3-7 ans), aire de repos,  restaurant avec terrasse, bancs, poubelles.

Nature

Parmi les biotopes particuliers du parc Roi Baudouin, signalons de riches marécages et surtout une roselière à glycérie aquatique où vivent des grenouilles, des tritons, des bruants des roseaux, des rousserolles effarvattes et de nombreux poissons.

Des remblais ont été recolonisés par de nombreux saules et parmi ceux-ci des saules têtards si caractéristiques des lieux humides.

Des haies de noisetiers, de houx, d’aubépines, de prunelliers et de charmes bordent les chemins et les prairies pâturées, créant une réelle ambiance bocagère. Beaucoup de vieux hêtres existent encore dans la première partie du parc, mais leur âge avancé commence à poser problème. L’ail des ours y est également très répandu .

Des aulnes glutineux (Alnus glutinosa), un catalpa (Catalpa bignonioides), un frêne pleureur (Fraxinus excelsior f. pendula), un peuplier blanc (Populus alba) et un tilleul argenté (Tilia tomentosa) font partie des nombreux arbres remarquables qui ont été recensés.

Faune

accenteur mouchet
agrion au corps de feu
agrion élégant
amaryllis
anax empereur
azuré commun
azuré des nerpruns
belle dame
bergeronnette des ruisseaux
bernache du canada
buse variable
caloptéryx éclatant
canard chipeau
canard colvert
canard mandarin, aix mandarin
carte géographique
chardonneret élégant
chevalier culblanc
choucas des tours
chouette hulotte
citron
corbeau freux
corneille noire
couleuvre à collier
crapaud commun
criquet des pâtures
cygne tuberculé
épervier d'europe
étourneau sansonnet
faisan de colchide
faucon hobereau
faucon pèlerin
fauvette à tête noire
fauvette babillarde
fauvette grisette
foulque macroule
fuligule milouin
fuligule morillon
gallinule poule-d'eau, poule d'eau
geai des chênes
goéland argenté
grand cormoran, grand cormoran atlantique
grande sauterelle verte
grenouille rousse
grimpereau des jardins
grive litorne
grive mauvis
grive musicienne
hanneton commun
héron cendré
hirondelle de fenêtre
hirondelle rustique, hirondelle de cheminée
libellule déprimée
martin-pêcheur
merle noir
mésange à longue queue
mésange charbonnière
moineau domestique
mouette rieuse
myrtil
noctule, noctule commun
oreillard roux, oreillard commun, oreillard septentrional
orthétrum réticulé
ouette d'egypte, oie d'egypte
paon du jour
perruche à collier
petite tortue
pic épeiche
pic vert
pie bavarde
piéride de la rave
piéride du navet
pigeon ramier
pinson des arbres
pinson du nord
pipistrelle de nathusius
pipistrelle, pipistrelle commune
pouillot fitis
pouillot véloce
râle d'eau
roitelet à triple bandeau
roitelet huppé
rougegorge familier
rougequeue noir
rousserolle effarvatte
rousserolle verderolle
sérotine
sittelle torchepot
sympétrum sanguin
sympétrum strié
tarin des aulnes
thécla de l'orme
thécla du bouleau
tircis
tourterelle turque
trachémyde écrite
triton alpestre
triton ponctué
troglodyte mignon
verdier d'europe
vulcain

Flore

achillée mille-feuilles
ail des ours
alliaire
anémone des bois
armoise commune
aubépine à un style
aulne glutineux
berce commune - patte d'ours
berce du caucase
campanule gantelée
cardamine des prés
carotte
centaurée jacée
cerfeuil sauvage
cerisier à grappes
cerisier des oiseaux
cerisier tardif
charme commun
circée de paris
cirse des champs
cirse maraîcher
érable champêtre
érable plane
érable sycomore
eupatoire chanvrine
fougère-aigle
frêne commun
fusain d'europe
gouet tacheté
grande marguerite
hêtre
houx
if
iris jaune
lamier blanc
lamier pourpre
lierre terrestre
lotier corniculé
luzerne lupuline
lycope
lysimaque commune
menthe aquatique
mercuriale vivace
millepertuis commun
moutarde des champs
myosotis des marais
noisetier commun
orme champêtre
oseille sauvage
pâquerette
podagraire
prêle des marais
primevère élevée
prunellier
reine-des-prés
renoncule âcre
renoncule rampante
renouée du japon
roseau
salicaire commune
sanicle
saule blanc
saule marsault
sceau de salomon commun
séneçon vulgaire
sorbier des oiseleurs
tanaisie vulgaire
tilleul à peties feuilles
véronique à feuilles de serpolet
véronique des ruisseaux
vulpin des prés

Histoire

Pour protéger ce qui constituait à l’époque une des dernières enclaves du paysage brabançon naturel dans l’agglomération bruxelloise, la Commune de Jette décida, en 1977, de créer un parc à partir des territoires non encore bâtis de la vallée du Molenbeek.

Ce parc devait constituer une immense zone verte de plus de 100 hectares reliant le bois du Laerbeek, les marais de Jette et de Ganshoren, le Poelbos, le bois de Dieleghem et le bois du Sacré-Coeur. Un espace vert qui, dans la configuration de l’agglomération, devenait au nord, le pendant du Bois de la Cambre et de la forêt de Soignes au sud et du parc de Woluwe et des parcs publics de cette vallée à l’est.

Vu l’ampleur de la tâche, la Région bruxelloise racheta l’ensemble des terrains envisagés pour la création du parc, donnant ainsi au projet une dimension régionale. Elle choisit aussi sa dénomination.

Nous étions en 1980, année du cent cinquantième anniversaire de la Belgique, et le nom de « Parc Roi Baudouin » semblait tout indiqué.

La réalisation du chantier s’effectuera en trois phases (I, II et III) correspondant aux trois parties distinctes actuelles du parc. La première sera inaugurée en 1981, la seconde en 1983 et la troisième en 1989.

Patrimoine

Monuments

Les vestiges d’une villa gallo-romaine

Des fouilles archéologiques menées entre 1968 et 1971 ont mis à jour une villa gallo-romaine le long de l’avenue du Bois dans la  troisième partie du parc Roi Baudouin. Elle aurait été occupée du 2e à la moitié du troisième siècle de notre ère.

Sa situation n’est pas anodine, nous sommes à moins d’un kilomètre de l’ancienne chaussée romaine et à proximité de différents points d’eau (des sources et le Molenbeek). Le plan de la villa est classique : deux bâtiments d’angle en façade reliés par une galerie qui donne accès à l’arrière à une grande pièce rectangulaire avec annexes.

Ces vestiges ont été classés par l’arrêté du gouvernement bruxellois du 13 avril 1995.

Le chalet du Laerbeek

Situé dans la troisième partie du parc, le chalet fut construit en 1908 par l’avocat Eugène Van den Elschen, alors propriétaire du bois du Laerbeek. L’architecte liégeois Charles Castermans en avait fait une bâtisse de style néo-normand caractérisée par une toiture aux nombreux pans et des façades à colombage. Très délabré, il fut restauré par la Région bruxelloise au moment de la création de cette troisième partie du parc,  pour y abriter un café-restaurant.

Sculptures

Sa Majesté le roi Baudouin Ier (1982)

Buste en bronze posé sur un socle en pierre réalisé par Henri-Hubert Lenaerts et placé à l’entrée du parc (partie I), rue Eugène Toussaint.

Sans titre (1999)

A quelques mètres du buste de Baudouin Ier, deux sculptures brutes en lave basaltique de Georg Hüter se font face. L’une, les « dents » tournées vers le ciel ; l’autre en contrepied, faisant reposer celles-ci sur le sol.

Pierre posée en forme de pyramide inversée (1983)

Conçue in situ par Jean-Marc Navez pour l’exposition « La pierre dans l’art contemporain belge », cette sculpture se trouve à l’entrée du parc (partie I), rue Valère Broekaert. Quatre blocs de granit disposés sur le tracé d’une croix imaginaire, enserrent dans l’espace créé au centre une mystérieuse pyramide de pierre renversée.

Les sept piliers de la sagesse ou Wood Piece ß (2004)

Bruxelles Environnement-IBGE a soutenu pendant plusieurs années un concours de création artistique d’œuvres monumentales.

La réalisation du lauréat est intégrée ensuite de manière permanente dans un parc régional.Le sculpteur Jano (Jean Alexandre Noskoff) a vu ainsi son installation en bois massif constituée de 7 colonnes de hauteur différente, inaugurée dans la partie III du parc Roi Baudouin, non loin du Chalet du Laerbeek.

Actualités & évènements

Infos pratiques

Heures d’ouverture

Le parc est accessible au public tous les jours, selon l’horaire suivant:

  • du 01 novembre au 28 février, de 07h00 à 19h00;
  • du 01 mars au 30 avril, de 06h00 à 21h00;
  • du 01 mai au 30 août, de 06h00 à 22h00;
  • du 01 septembre au 31 octobre, de 07h00 à 20h00;

Présence régulière des gardiennes et gardiens de parc.

Une question, un problème?

  • Pendant les heures de surveillance, adressez-vous aux gardiennes ou gardiens de parc.
  • Pendant les heures de bureau, Bruxelles Environnement : 02 775 75 75 ou info@environnement.brussels
  • En cas d’urgence, la zone de police de Bruxelles-Ouest : 02 412 12 12.

Entrées

  • Partie I : avenue du Sacré-Coeur, chaussée de Wemmel, rue Eugène Toussaint, rue Valère Broekaert et rue Bonaventure.
  • Partie II : rue Eugène Toussaint, avenue de l’Exposition et rue Antoine Baeck.
  • Partie III : avenue de l’Exposition, avenue du Laerbeek et Petite rue Sainte-Anne.

Transports en commun

BUS : 14, 53 (arrêt(s) : Bonaventure, Crocq, Jette Gare, Lorge) - 88 (arrêt(s) : Crocq, Jette Gare, Lorge) - 13, 84 (arrêt(s) : Bonaventure, Eugène Toussaint, Le Roux, Reniers)
TRAM : 9 (arrêt(s) : Exposition) - 19 (arrêt(s) : Jette Gare)

Autres espaces verts à proximité

  • Marais de Jette

    Le marais de Jette est le dernier vestige des zones humides qui caractérisaient autrefois la vallée de la Senne et c'est le seul marais à avoir été maintenu dans la vallée. La zone est vallonnée et bordée d'un versant richement boisé. 

    Elle est traversée par la Promenade verte et un sentier de...

  • Poelbos

    • Potager

    Site Natura 2000, le Poelbos fait partie d’un vaste ensemble vert du nord-ouest de Bruxelles. La faune et la flore y sont exceptionnelles.

    Le Poelbos fut créé par les moines de l’abbaye de Dieleghem à la place d’une ancienne carrière de grès calcaire. Il devint réserve naturelle éducative en 1998...

  • Le Marais de Ganshoren

    Le marais de Ganshoren est, avec celui de Jette en aval, un des derniers vestiges des zones humides de la vallée du Molenbeek. Enserré entre les lignes de chemin de fer Gand-Termonde, c’est une zone naturelle où alternent prairies humides et bosquets.

    Dans le cadre de la revalorisation de la vallée...