Ixelles
Accessible en permanence
Accès pour personne à mobilité réduite

Le parc Tenbosch est l’œuvre d’un passionné. Son intérêt botanique est exceptionnel. Son patrimoine végétal en fait l’un des parcs les plus intéressants de Bruxelles. C’est aussi un parc de quartier, une aire de repos et de rencontre, un espace de jeu et un refuge pour de nombreux oiseaux de ville.

Le dendrologue (botaniste spécialiste des arbres) Jean-Louis Semet est à l’origine de la création du parc Tenbosch. Il le transforma en jardin botanique et en arboretum.

Heures d’ouverture

Le parc est accessible au public tous les jours, selon l’horaire suivant:

  • du 01 octobre au 31 mars, de 08h30 à 17h40;
  • du 01 au 30 avril, de 08h30 à 18h40;
  • du 01 mai au 31 août, de 08h30 à 20h40;
  • du 01 au 30 septembre, de 08h30 à 19h40;

Des gardiens de parc de Bruxelles Environnement sont présents régulièrement au cours de la journée.

Contacts

Une question, un problème, adressez-vous pendant les heures de surveillance aux gardiens du parc.
Bruxelles Environnement : 02 / 775 75 75, info@environnement.brussels

Entrées

Le parc Tenbosch se situe à Ixelles. L’entrée principale se trouve à l’angle des rues des Mélèzes et Hector Denis (qui ont-elles-même leur propre accès au parc), mais on y pénètre aussi par la chaussée de Vleurgat.

Transports en commun
BUS : 38 (arrêt(s) : Van Eyck) - 210, 60 (arrêt(s) : Van Eyck, Washington)

Plaine de jeux pour enfants (3-6 ans), terrain football en synthétique, bac à sable, terrain de pétanque, bancs, deux pièces d’eau, cascade, distributeurs de pinces à crottes, maison des gardiens.

Accès pour personne à mobilité réduite

Le dendrologue (botaniste spécialiste des arbres) Jean-Louis Semet est à l’origine de la création du parc Tenbosch. Mais l’histoire de la propriété est plus ancienne. Elle fut constituée par ses grands-parents qui, en 1885, avaient acquis dans la campagne bordant la chaussée de Vleurgat un terrain d’un hectare pour y construire leur château, un jardin, un verger et un potager. Ses parents, Louis et Elisa Semet-Solvay reprennent la propriété en 1902.

Lorsqu’il s’y installe à la mort de son père, Jean-Louis Semet l’agrandit en achetant d’autres terrains dans l’ilot constitué par la rue Hector Denis et la Chaussée de Vleurgat. Il démolit aussi la demeure de ses grands-parents pour y construire à la place l’immeuble plus moderne occupé aujourd’hui par l’ambassade de l’Inde.

Nous sommes en 1953. Et le jardin ? Aidé par Hector Noyer, jardinier formé à Mariemont, il le transformera en jardin botanique et en arboretum. L’idée étant plus de rassembler des essences rares et intéressantes (souvent achetées aux pépinières Hilier en Angleterre), comme le ferait un collectionneur, que de concevoir un parc à l’esthétique raffinée.

En 1982, le domaine devient la propriété de la Région de Bruxelles-Capitale qui confie à la Société R.Pechère + Partners, le soin de le transformer en parc public. Le concept qui préside à l’aménagement est de préserver les plantations et « l’esprit » du jardin Semet-Solvay tout en transformant les sentiers existants en promenades urbaines.

Le parc est ouvert au public depuis 1986.

Sculpture

Près de la pièce d’eau située à proximité des aires de jeu, se dresse la « Femme debout », une sculpture en bronze d’Hélène Delvaux (1985).

Jardin d’un passionné, d’un dendrologue éclairé, le parc Tenbosch possède des arbres et des plantes d’une grande richesse. C’est d’ailleurs le plus riche arboretum d’espèces rares en Région bruxelloise. Plus de 70 arbres sont repris dans la liste des arbres remarquables de la Région, dont quelques spécimens uniques en Belgique.

Parmi ceux-ci citons :

  • Hovenie d’Asie (Hovenia dulcis)
  • Catalpa de Farges (Catalpa fargesii « Duclouxii »)
  • Magnolia de Loebner (Magniolia x.loebneri)
  • Tilleul de Mongolie (Tilia mongolica)
  • Stewartia (Stewartia pseudocamelia)
  • Clavalier d’Asie (Zanthoxylum planipes)
  • Umbellaria de Californie (Umbellaria californica)
  • Marronnier aurore (Aesculus glaucescens)
  • Magnolier de Sprenger (Magnolia sprengeri)
  • Evodia hupehensis (Euodia hupehensis)
  • Tetracentron de Chine (Tetracentron sinensis)
  • Sycopsis de Chine (Sycopsis sinensis)
  • Polyothirsis de Chine (Polyothirsis sinensis)

Tous ces arbres attirent de nombreux oiseaux. Parmi eux, la mésange charbonnière et la mésange bleue, le pigeon ramier, la pie, le rouge-gorge, le merle noir, l’accenteur mouchet, la corneille noire, le pinson des arbres ou la tourterelle turque. Parfois un écureuil roux, un héron, un loir, une perruche veuve naine ou un lapin pointent le bout leur nez (ou de leur bec).

Faune
mésange à longue queue
azuré des nerpruns
grimpereau des jardins
pigeon ramier
corneille noire
corbeau freux
pic épeiche
rougegorge familier
pinson des arbres
gallinule poule-d'eau, poule d'eau
geai des chênes
hirondelle rustique, hirondelle de cheminée
ouette d'egypte, oie d'egypte
bergeronnette des ruisseaux
tircis
canard colvert
mésange charbonnière
grand cormoran, grand cormoran atlantique
pouillot véloce
pouillot fitis
pie bavarde
accenteur mouchet
perruche à collier
grenouille rousse
roitelet à triple bandeau
roitelet huppé
sittelle torchepot
tourterelle turque
étourneau sansonnet
fauvette à tête noire
troglodyte mignon
grive mauvis
merle noir
grive musicienne
grive litorne
vulcain
rousserolle verderolle
héron cendré
buse variable
Flore
circée de paris
houx
alliaire